Le LiFi sur la rampe de lancement - Informatique Perpignan

En septembre dernier, le français Lucibel a livré une des rares solutions LiFi (communication par la lumière) industrialisées capables de délivrer des flux ascendants et descendants à 42 Mbps.


Ce point d'accès LiFi proposé par Lucibel s'insère dans un faux plafond pour délivrer un débit lumineux symétrique de 42 Mbps. (Crédit photo Lucibel)

Ce point d'accès LiFi proposé par Lucibel s'insère dans un faux plafond pour délivrer un débit lumineux symétrique de 42 Mbps. (Crédit photo Lucibel)

Relativement récent et encore balbutiant, le développement commercial du LiFi a donné naissance à un marché dont la taille atteignait 630 M$ dans le monde en 2015 (source : Global Market Insights). C'est encore peu mais fort d'une croissance attendue de 88% par an en moyenne jusqu'en 2023, il devrait alors peser 75,5 Md$. De fait, beaucoup de fabricants sont sur les rails pour proposer des solutions sans fil abouties qui exploitent les capacités du LiFi, à savoir la transmission d'informations à un terminal (PC, tablettes, smartphones...) grâce au scintillement de luminaires dotés d'ampoules LED.

En France, la société Lucibel semble disposer d'une longueur d'avance sur ses concurrents. D'une part, parce qu'elle a lancé en septembre dernier Ores LiFi, une offre qui délivre des flux descendants mais aussi ascendants (42 Mbps dans les deux sens). D'autre part, parce que cette entreprise initialement spécialisée dans l'éclairage se construit à marche forcée un réseau de distribution constitué de professionnels des services et de la distribution informatique qui lui étaient jusqu'ici inconnus.

Crédit Lucibel

L'arrivée de terminaux mobiles LiFi attendue comme un catalyseur

Pour le directeur channel de Lucibel, c'est en 2018 que la société devrait commencer à travailler en volumes grâce à la baisse des prix qu'elle entend pouvoir alors pratiquer sur le LiFi. La véritable explosion des ventes devrait intervenir entre 2019 et 2020, période à compter de laquelle les Apple, Samsung et autres proposeront des terminaux « LiFi Ready » au grand public. Pour l'heure, l'axe de travail de Lucibel est donc résolument orienté vers le marché des entreprises. Auprès d'elles, son argumentaire porte notamment sur la sécurité des informations. « La lumière ne traverse pas les portes, les murs, les rues... De fait, les données sont beaucoup plus difficilement interceptables par un tiers », simplifie Didier Cousin. Certaines législations (comme la loi Abeille qui tente de limiter l'exposition des populations aux ondes électromagnétiques) et les besoins de clients comme les hôpitaux qui doivent parfois proscrire lesdites ondes concourent également au développement du LiFi.

Source : Le monde Informatique

Français